Les bâtiments à énergie positive

Bienvenue à enjeu-energie-positive.com !

Panneaux photovoltaiques, pompe à chaleur et poêle à bois, le trio gagnant des ENR

En forte hausse depuis 2005, le secteur des ENR en France est le seul segment structurellement porteur dans le contexte des marchés du bâtiment résidentiel. Le dynamisme du secteur repose sur deux facteurs essentiels: l’engouement des jeunes ménages des catégories sociales populaires pour l’accession et pour l’habitat individuel. La présence d’une filière d’offre dominante et particulièrement dynamique, appuyée par les crédits d'impôts, subventions et autres aides de l'Etat. Parmi les dispositifs les plus incitatifs, il faut souligner l'efficacité des C2E, notamment la prime énergie pour poêle a bois.

Cette orientation du consommateur vers un engagement financier et citoyen peut sembler paradoxal dans une période où la "mondialisation" est synonyme de précarité des situations familiales… Mais au delà de l’effet solvabilisateur du "prêt à 0%", la propriété d’un logement individuel apparaît comme une clef de sécurisation et de pérennisation de la structure familiale. Le maintien de la demande de maisons individuelles avec utilisation d'énergies renouvelables est acquis à moyen terme, ce qui n’empêchera pas les soubresauts conjoncturels locaux . Pour l'heure, les panneaux photovoltaiques, la pompe à chaleur et le poele à bois emportent largement les préférences des ménages français. Il est à parier que de telles innovations seront prochainement intégrées dans le bâti et que toutes les constructions nouvelles seront des maisons à énergie positive, c'est-à-dire capable de produire davantage d'énergie qu'elles en consomment.